Association pour l'Enseignement aux Enfants Malades
Pays Basque - Sud des Landes

Nous contacter :
téléphone
Teléphone
Fax Répondeur
 05 59 59 84 90
personne Permanences
Lundi, mercredi et jeudi de 9h à 12h
Ecole des Arènes,
rue Menigne Saoube le Bile
64100 Bayonne
boite a lettreCourriel
info@aeem-pb.org
Publié le : 17 septembre 2006
par : brebel

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami

Accueil L’association Rapport Annuel 2015/2016

Rapport Moral 2008
Rapport d’activités 2008/2009

« 20 ans déjà !.....et pas une ride !.....C’est normal, me direz-vous, à cet âge ! Mais une force, une assurance et toujours une grande vigilance qui se sont développés par la réflexion sur les souffrances des enfants et des familles, sur les difficultés des enseignants. Force, assurance et vigilance toujours soutenues par ses membres bénévoles si généreux et si efficaces. »

Marie Marthe ESCOUBET - Fondatrice de l’AEEM

ASSOCIATION POUR L’ENSEIGNEMENT AUX ENFANTS MALADES
PAYS BASQUE - SUD DES LANDES

RAPPORT D’ACTIVITE - ANNEE SCOLAIRE 2008 - 2009

L’Association pour l’Enseignement aux Enfants Malades affirme que « quel que soit leur souci de santé, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, doivent avoir la possibilité de poursuivre leurs études en se soignant. »

Après « toilettage » des fichiers, nous avons comptabilisé 216 membres adhérents qui se répartissent ainsi :

ADMINISTRATION ET GESTION DE L’ASSOCIATION :

Douze bénévoles membres du Conseil d’administration.

Cinq d’entre eux assurent les permanences, les lundi, mercredi et jeudi matins de 9 heures à 12 heures.

  • BENEVOLES ASSURANT LES FONCTIONS D’ENSEIGNANTS : Nous comptabilisons 161 bénévoles qui se répartissent comme suit :
    • Enseignants en activité 60
    • Enseignants retraités 64
    • Etudiants 8
    • Divers 17
    • Demandeurs d’emploi 12
  • AUTRES ADHERENTS :
    • Membres adhérents : 23
    • Membres bienfaiteurs : 10

ACTIVITE GENERALE EN 2008/2009

DONNEES GENERALES :

  • NOMBRE D’ELEVES PRIS EN CHARGE : 47 (24 garçons et 23 filles)
    • à domicile : 39, soit 83%.
    • en milieu hospitalier ou centre de rééducation : 8
  • NOMBRE TOTAL D’HEURES : 504 heures

Évolution par rapport aux deux années antérieures

  • 2006-2007
    • Nombre d’élèves suivis hôp. + dom. : 43
    • Nombre total d’heures dispensées : 677
  • 2007 - 2008
    • Nombre d’élèves suivis hôp. + dom. : 38
    • Nbre total d’heures dispensées : 602
  • 2008 - 2009
    • Nombre d’élèves suivis hôp. + dom : 47
    • Nbre total d’heures dispensées :504

NOMBRE D’ELEVES SUIVIS PAR NIVEAU. (Sans tenir compte des élèves enregistrés mais qui n’ont suivi aucun cours.)

    • Primaire Maternelle : 10 soit : 21%
    • Collège  :20 soit : 42%
    • Lycée :16 soit : 34%
    • Enseignement professionnel : 01 soit : 3%

nombre d’élèves inscrits, mais non pris en charge : 6

    • incapacité physique liée à la maladie : 1
    • prise en charge par un autre dispositif : 2
    • problèmes psychologiques ou sociaux : 2
    • N’ont pas donné suite : 1

Les prises en charge ont nécessité 122 interventions effectuées par 56 bénévoles, soit une moyenne de 9h/professeur.

CAUSES DE L’INTERRUPTION SCOLAIRE

Maladies

    • Garçon : 13
    • Fille :8 TOTAL :21

Accidents

    • Garçon : 10
    • Fille : 4 TOTAL : 14

Problèmes psychologiques :

    • Garçon : 1
    • Fille : 10 TOTAL :11

Autre* : 1
*Jeune fille en fin de grossesse

DURÉE DES PRISES EN CHARGE

Durée :
- 1 mois : 8 (6 en 2007/2008)
1 mois à 3 mois : 31 (20 en 2007/2008)
+ de 3 mois : 11 (7 en 2007/2008)
1 An : 1 (idem année n-1)

On notera une augmentation du nombre d’élèves suivis, mais un nombre d’heures dispensées inférieur ! Ceci peut s’expliquer par la modification de la durée de prise en charge qui tend à être moins longue. La durée moyenne de prise en charge est de 2 mois.
Les demandes viennent majoritairement des niveaux Collège et Lycée qui représentent globalement 76% de nos interventions. Il faut aussi noter une augmentation sensible du niveau Lycée (16 contre 7 l’an dernier).

Les causes de l’interruption scolaire ont évolué dans leur répartition :

  • maladies : + 30%,
  • accidents : - 18%,
  • problèmes psychologiques : + 120%.

Cette évolution n’est pas sans poser de problèmes ! Nous sommes sollicités de plus en plus souvent par des structures médico-sociales pour intervenir auprès de jeunes ayant des troubles du comportement, puisqu’il n’existe pas sur le secteur de moyens institutionnels.
Ces situations mettent en évidence la distorsion existante entre notre capacité en tant qu’association de bénévoles à répondre à ces attentes particulières. En effet, il s’agit d’un public qui nécessite des intervenants à profil ! Peu de bénévoles ont une formation adéquate et même si leur bonne volonté n’est pas remise en cause, on ne peut leur imposer ces prises en charge !

LES ZONES DE PRISES EN CHARGE

BAB+ environs : 29

Saint jean de Luz : 1

Pays Basque intérieur : 12

Landes : 4

Les interventions se répartissent comme suit :

Secteur du BAB

    • Anglet : 13
    • Arcangues : 1
    • Bayonne : 6
    • Biarritz : 3
    • Boucau : 2
    • Saint Pierre d’Irube : 3
    • Villefranque : 1

Secteur de Saint Jean de Luz :
• Hendaye : 1

Pays Basque intérieur :
• Briscous : 1
• Esterençuby : 1
• Hasparren : 3
• Itxassou : 1
• Lahonce : 1
• Louhossoa : 2
• Luxe Sumberote : 1
• Mouguerre : 1
• Ustaritz : 1

Landes
• Saint André de Seignanx : 1
• Saint Martin de Seignanx : 1
• Tarnos : 2

LES DEPLACEMENTS

• Nombre de kilomètres parcourus : 7784 km déclarés / 4985 km en 2007/2008.

Vous noterez une hausse sensible du kilométrage déclaré ! Il faut voir dans cette augmentation, le fait que les fiches de déclaration nous ont été retournées plus fréquemment.
Mais on peut également justifier cette évolution par le fait que l’habitat a évolué vers une externalisation vers des communes rurales. Il est donc parfois nécessaire de demander, en particulier pour le niveau lycée, au professeur d’accepter de se déplacer sur des distances importantes.

LES MATIERES ENSEIGNEES

Les demandes les plus nombreuses concernent les matières dites fondamentales : français, mathématiques, LV, histoire/géographie, physique. En outre, cette année, nous avons été sollicités plus souvent pour des matières telles que la philosophie, la

SVT, l’économie... Ceci va de pair avec l’augmentation des prises en charge niveau lycée.

EVALUATION DE NOS INTERVENTIONS :

Les jeunes ont repris majoritairement, le cours de leur scolarité sans difficulté et pour certains, l’intervention des bénévoles a permis le retour d’une confiance en soi !
Nous avons appris avec bonheur, la réussite aux examens (parfois avec mention) des élèves que nous avons accompagnés !

La quasi-totalité des familles nous fait part de sa satisfaction et adresse des remerciements appuyés aux professeurs.

RELATIONS AVEC LES PROFESSEURS BENEVOLES :
Elles sont toujours de grande qualité ! Les professeurs répondent toujours favorablement à nos appels et n’hésitent pas à s’engager, même lorsque les situations sont difficiles.
Certains acceptent également des interventions multiples, quand l’intérêt des enfants le dicte !

RELATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS

Comme les années précédentes, nous avons pris contact avec tous les établissements scolaires, sur les secteurs qui nous intéressent. Une information systématique sur nos activités a été adressée par courrier postal ou électronique.
La mise en place d’une personne ressource dans chaque établissement facilite grandement les relations entre les différents partenaires.

FORMATION
Nous avons organisé une conférence sur le thème : « Enfants malades ou accidentés, comment intervenir auprès de la famille et/ou de l’équipe éducative ».
Madame ROMANO, psychologue clinicienne, a su, avec beaucoup de brio, captiver son auditoire. Cette conférence était très intéressante et a permis à chacun de réfléchir à la façon d’intervenir pour reconstruire un avenir au jeune malade ou accidenté.

Malheureusement, le public était très clairsemé !

RELATIONS AVEC NOS PARTENAIRES :
L’ensemble des municipalités, par le versement d’une subvention, permet et facilite notre engagement citoyen. Nos sollicitations sont généralement accueillies favorablement et notre rôle reconnu par les élus.

Nous avons des relations privilégiées avec la Mutuelle Assurance Elèves
(MAE), avec laquelle nous avons signé une convention. Cet accord facilite grandement la gestion des dossiers.
Nous sommes reconnus par certaines assurances qui n’hésitent plus à nous contacter pour leurs bénéficiaires.

CONCLUSION
A tous merci ! D’abord aux bénévoles, pour leur dévouement sans faille, sans qui rien ne serait possible !

Merci aux familles qui nous font confiance !

Merci à tous nos partenaires, les municipalités, les différents organismes qui nous permettent de fonctionner, les établissements scolaires ou médico-sociaux qui acceptent de collaborer dans l’intérêt des enfants !

Et enfin merci aux jeunes malades ou accidentés qui nous apportent , par leur courage, leur ténacité, leur joie de vivre, la raison suffisante pour que nous persévérions dans notre action !



Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration